LE FANION DU PREMIER

 Dans chaque Bataillon, le Fanion est le représentant de l’unique drapeau des chasseurs. À ce titre, il reçoit des honneurs spéciaux.
 Le Fanion du Premier porte :
• la croix de guerre 1914-1918 ;
• la fourragère aux couleurs de la Médaille Militaire.
 Il est titulaire de neuf citations à l’ordre de l’Armée, obtenues :
• 3 au cours de la Campagne du Mexique,
• 2 pendant la Guerre de 1870-1871,
• 4 durant la Grande Guerre de 1914-1918.
 En saluant notre Fanion, nous saluons à la fois le drapeau des chasseurs, auquel le Premier a valu la Médaille Militaire, et l’emblème particulier de notre Corps, dont les décorations témoignent de la valeur de ceux qui nous ont précédés sous son numéro.
 
heraldique
devise
refrain
 
VOCABULAIRE CHASSEUR

 Un chasseur:
  • n'oublie pas :
    • les refrains ;
    • la Marche des Chasseurs,
    • la SIDI-BRAHIM, hymne des Chasseurs ;
    • la Protestation ;
  • n'appelle pas soldat un "CHASSEUR";
  • ne porte pas l'uniforme, mais une TENUE : la bleue !
  • ne vit pas dans une caserne, mais au QUARTIER ;
  • connaît les deux couleurs fondamentales, celles du Fanion du Bataillon : le BLEU et le JONQUILLE ;
  • ne prononc jamais le nom d'une certaine couleur, mais l'appelle BLEU-CERISE, cependant que sont rouges:
    • le rouge du Drapeau,
    • le ruban de la Légion d'Honneur,
    • les lèvres de la femme aimée.
  • sait que son sang est VERT, car le sang vert c'est (versé) pour la France.
  • n'appelle pas musique la FANFARE. Cette Fanfare ne joue pas : elle SONNE. Elle ne comporte aucun tambour, mais des CAISSES CLAIRES ;
  • salue quand sonne la " SIDI-BRAHIM " ;
  • se met au garde-à-vous quand il entend le refrain de son Bataillon, les refrains des Bataillons où il a eu l'honneur de servir, et la " PROTESTATION ".
  • sait que jadis, le sac des chasseurs était recouvert d'un carré de toile cirée noire qui brillait au soleil. C'est pourquoi les chasseurs étaient appelés les " vitriers ".

 RÉCIT SUCCINT DES COMBATS DE SIDI BRAHIM

 La bataille de Sidi-Brahim s'est déroulée du 23 au 26 septembre 1845 entre les troupes françaises et l'émir Abd El Kader. Elle dura 3 jours et 3 nuits.

 Carte postale illustrant les chasseurs au marabout de Sidi-Brahim. par les Editions La Sabretache.
Carte postale illustrant les chasseurs au marabout de Sidi-Brahim.
par les Editions La Sabretache.
© Tous droits réservés.


 Les Français, commandés par le lieutenant-colonel Montagnac, avaient engagé à la légère le 8ebataillon de chasseurs d'Orléans et le deuxième escadron du 2erégiment de hussards contre les troupes d'Abd El Kader.

 Imprévue, la rencontre tourna mal pour les troupes françaises. Après un premier combat, elles furent réduites de 450 à 82 chasseurs et hussards face à 10 000 combattants de l'émir. Acculés, les chasseurs de la compagnie de carabiniers se réfugièrent dans un marabout d'où ils repoussèrent tous les assauts. Après plusieurs jours de siège, les hommes, sans eau, sans vivres, à court de munitions, en furent réduits à couper leurs balles en morceaux pour continuer à tirer.
clairon rolland
Représentation du clairon Rolland.
par Maurice Toussaint. © Tous droits réservés.

 L'émir Abd El Kader fit couper la tête du capitaine Dutertre, fait prisonnier et amené devant le marabout pour exiger la reddition des chasseurs. Malgré tout, Dutertre, avait eu le temps d'exhorter les survivants à se battre jusqu'à la mort. Lorsque l'émir demanda au clairon français, Guillaume Rolland, de sonner la retraite, celui-ci n'en fit rien et sonna la charge. Lors d'une de ces demandes de reddition, un chasseur répondit " merde " à l'émir. Les survivants, n'ayant plus de munitions, chargèrent à la baïonnette. Ils percèrent les lignes ennemies et, sur les 80 survivants, 16 purent rejoindre les lignes françaises (5 moururent quelques jours plus tard). Seuls 11 chasseurs sortirent vivants de la bataille. Le caïd de Nedroma, Nekkach, recueillit une partie au moins des survivants et refusa d'ouvrir les portes de sa ville aux troupes de l'émir.

 
chant Sidi-Brahim

En naviguant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies, ce qui nous permet de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêts.